> Accueil
> Carnet de route
> Photos

> Trucs et astuces
> Nature
> Cultures et traditions
> Travail à l'étranger
> Qui sommes-nous
> Questions fréquentes> Conférences et exposition
> Contactez-nous
> Nos partenaires
> Coin de presse
> Liens utiles

 

Infolettre

Recevez régulièrement des messages de Caroline et Patrick !

Pour vous inscrire, saisissez votre adresse de courriel et validez !


Politique d'envoi

English

 

  DU GUATEMALA AU COSTA RICA, 13 DÉCEMBRE 2005 - JOUR 286
 
¡Adios amigos!
Nous avons quitté, le coeur gros, les enfants si attachants du centre d'accueil Hogar Shalom au Guatemala. Moment difficile atténué par le dévoilement de la muraille photographique et la mise en ligne du site Internet. Nous vous invitons à naviguer sur leur site pour rencontrer ces jeunes, les collaborateurs et les lieux. http://www.fundacionshalom.org/index_fr.htm

Jeune de l'orphelinat au Guatemala

 

La cité de tickal au Guatemala
Baignade dans la rivière de Semuc Champey au Guatemala

À l'aventure
Nous voici donc repartis. Nous voulons visiter absolument deux endroits au Guatemala avant de se diriger vers le Costa Rica. Ainsi, nous passons une semaine à Semuc Champey et Tikal. Les temples de l'ancienne cité maya sont d'une grandeur impressionnante et inspirent le respect. Les bassins d'eaux turquoise et les grottes de Semuc Champey rendent ce lieu majestueux. Nous explorons les grottes pendant deux heures à la lueur de la chandelle, parfois en marchant, parfois en nageant. Les chauves-souris nous accompagnent tout au long de ce labyrinthe.

.

Encore l'autobus
L'heure est maintenant au transport, synonyme d'autobus. Nous parcourons cinq pays en vingt-quatre heures: Guatemala, El Salvador, Honduras, Nicaragua et Costa Rica. Ouf! Que de tampons dans un passeport pour une période de temps si courte. Heureusement, les passages de frontières se sont bien déroulés.

L'autobus entre Puerto Jiminez et Corcovado au Costa Rica
.


Daniel

À la rencontre de daniel
Nous voici maintenant rendus dans la capitale du Costa Rica, San Jose. Le niveau de vie des Ticos (costariciens) est le plus élevé de l'Amérique centrale et nous le sentons bien. Le 26 novembre, nous accueillons un visiteur spécial à l'aéroport, c'est notre ami Daniel. Il a troqué l'hôtel cinq étoiles pour venir vivre une expérience nature de deux semaines avec nous. Même s'il n'en pouvait plus de manger du « gallo pinto» (riz et haricots noirs) et du système lent d'autobus local (dix heures et demie pour 360 km), il a adoré son escapade.

 

Explorons le costa rica
Nous marchons à la recherche d'oiseaux exotiques et de singes. Lorsque le soleil se couche, nous avons une vue imprenable sur le Volcan Arenal d'où nous pouvons apprécier les explosions avec les coulées de larve rouge. Vraiment impressionnant. Notre journée se termine par une baignade dans les sources chaudes de Baldi Thermae en compagnie de deux autres Québécoises. Sans oublier que le matin, nous avons joué à Tarzan en nous jetant dans un bassin en nous lâchant d'une corde accrochée à un arbre.

Ensuite, direction Puerto Jimenez où nous profitons des plages et nous pagayons dans les mangroves. Nous marchons également pendant deux jours dans la forêt tropicale qui borde la région de Carate. Nous pensions faire une excursion de quelques jours dans le parc national Corcovado, mais l'endroit était fermé. Des scientifiques états-uniens effectuent des recherches puisqu'ils ont trouvé un singe mort et craignent pour la vie des autres animaux.

Jouer à Tarzan
Randonnée sur la plage du Parc national de Corcovado au Costa Rica
Kayak de mer à Puerto Jiminez au Costa Rica
 

Projet Zamia au Costa Rica Photo crédit: proyecto-zamia.com
 

projet Zamia
Nous sommes maintenant rendus à Playa Cacao, dans le sud du pays, côté Pacifique, où nous passerons les trois prochains mois. Nous travaillerons avec la communauté pour élaborer une stratégie qui permettra de développer l'écotourisme. Une source de revenus qui pourraient représenter gros pour les villageois.

 

Voir tous les carnets  Voir album photos correspondant

PUBLICITÉS