> Accueil
> Carnet de route
> Photos

> Trucs et astuces
> Nature
> Cultures et traditions
> Travail à l'étranger
> Qui sommes-nous
> Questions fréquentes> Conférences et exposition
> Contactez-nous
> Nos partenaires
> Coin de presse
> Liens utiles

 

Infolettre

Recevez régulièrement des messages de Caroline et Patrick !

Pour vous inscrire, saisissez votre adresse de courriel et validez !


Politique d'envoi

English

 

  DE MIAMI À LA COLOMBIE-BRITANNIQUE, MARS À MAI 2005 >>
 

10 000 km d'autobus
Fatigués, épuisés et impatients, voilà comment nous nous sentions après un total de 154 heures d'autobus en 50 jours. Impossible de dormir plus de deux heures à la fois. L'espace restreint ne nous permettait pas de dormir à l'horizontal. La compagnie de transport avec laquelle nous voyagions avait même perdu l'un de nos sacs à dos, que nous avons retrouvé deux jours plus tard. Il semble que notre sac aurait pris des vacances en Californie, sans nous.


Carte itinéraire de l'Amérique du Nord

 Patrick au terminus d'autobus

 
Springs Break à Miami 
« Ouf...Wow! » sont sans doute des mots qui sont sortis de la bouche de Patrick à plusieurs reprises. Des milliers d'étudiants ont profité de leurs vacances sur la plage de Miami. Pour nous, c'était plutôt la recherche d'emploi qui occupait la majeure partie de notre temps. Après avoir frappé aux portes des compagnies de bateaux de croisière et s'être heurtés à plusieurs reprises aux gardiens de sécurité qui protègent les portes des bureaux des ressources humaines, nous ne sommes pas parvenus à décrocher les emplois anticipés. La seule réponse qui nous a été donnée est «Le processus d'embauche est très long, ça peut prendre des mois avant d'obtenir une réponse». Ce délai d'attente était trop long pour nous. Nous sommes revenus au Canada pour poursuivre notre recherche d'emplois. Nous sommes présentement des planteurs d'arbres en Colombie-Britannique.
Femmes sur la plage de Miami Beach
 
Patrick avec l'équipe de Lonely Planet

Patrick participe à son émission favorite
C'est à la réception de notre hôtel à Miami, où nous avons demeuré durant quelques jours, que Patrick s’est fait abordé par un homme.
— Nous faisons présentement le tournage d'une émission qui est diffusée sur le canal Discovery. Souhaiterais-tu y participer?
— De quelle émission s'agit-il?
— Pilot Guide, réalisée par l'équipe de Lonely Planet.

Il s'agit d'une émission qui traite de diverses destinations à travers le monde. Patrick ne manque jamais une occasion de regarder leurs reportages. Le rôle de Patrick était plutôt simple; il devait surprendre l'animatrice, une jolie singapourienne, en train de prendre son bain.
 
Excursion dans les Everglades
Expérimentez la diversité des Everglades en canot, en kayak, à vélo ou en marchant. Partez à l'aventure pour plusieurs jours sur les nombreux sentiers nautiques et terrestres. Cliquez ici pour lire la suite de cet article...
En canot dans le Parc national des Everglades
 
Deux semaines à Vancouver
 
Ville de Vancouver de nuit
Après cinq jours d'autobus depuis Miami, nous atteignons Vancouver. Le but de notre séjour était de poursuivre notre recherche d'emploi. Nous avons marché des dizaines de kilomètres à travers cette ville. On y trouve le 3e plus grand chinatown de l'Amérique du Nord, 40% de la population est d'origine asiatique et plus de 2 millions de personnes vivent dans cette ville et ses alentours.
 
Caroline et Bolden Bolden, un homme qui a fui la Pologne
Nous avons rencontré cet homme dans l'auberge où nous sommes restés durant notre passage à Vancouver. Derrière ses airs rudes qui nous ont frappés dès le premier moment, nous avons découvert un personnage fort sympathique. Bolden, un Polonais qui a quitté son pays il y a plus de 15 ans, est venu s'installer en Colombie-Britannique. En Pologne, il ne parvenait pas à nourrir sa famille adéquatement et leur avenir était incertain.
 

Réflexion sur le bonheur
Nous avons pris conscience que la seule façon d’atteindre le bonheur est d’être responsable de chacun de nos actes. C’est vrai que nous n’avons pas le contrôle sur tous les événements autour de nous mais, nous avons la certitude d’avoir la capacité de contrôler nos émotions. Ça prend beaucoup de courage pour accepter cette responsabilité.  

Il ne faut surtout pas craindre la peur. Elle est à la fois l’ennemi premier et l’allié pour atteindre le bonheur. Si vous vous laissez manipuler par elle, vous ne vous accorderez jamais le bonheur durable. Aujourd’hui, nous nous en servons. Nous avons compris qu’elle était essentielle à l’atteinte du bonheur. Le bonheur ne vient-il pas de l’estime de soi, l’estime de soi ne vient-elle pas du dépassement de ses propres limites et les limites n’existent-elles pas grâce à la peur? N’ayez plus peur d’avoir peur, mais prenez plutôt conscience de son rôle.
 
Lac Edith dans l'Ouest canadien
Les Rocheuses canadiennes Les rocheuses canadiennes
Il y a deux mois de cela, jamais nous n'aurions cru nous retrouver dans l'Ouest canadien au mois d'avril. Puisque nous avons trouvé un emploi pour la plantation d'arbres en Colombie -Britannique, nous passerons quelques mois dans ces paysages magnifiques.
 
Excursion au mont Seven
Situé dans le village de Golden, tout près du Parc national de Banff, Patrick profite de la montagne pour maintenir la forme. Haut de 2000 mètres, le mont Seven est un site par excellence pour la descente de vélo de montagne. La vue du sommet donne un bon aperçu sur ce petit village de 4000 habitants. Nous avons resté deux semaines chez une amie d'enfance à Caroline en attendant de commencer le travail.
Patrick au sommet du mont Seven à Golden en Colombie-Britannique
 
Empreinte de cougar Suivi par un couguar
Après s'être reposé quelques minutes au sommet du mont Seven, Patrick reprend le chemin pour redescendre la montagne. Dès ses premiers pas dans le sentier de retour, il a vu des empreintes de couguar dessinées dans les siennes. C'est en chantant qu'il est retourné au pied de la montagne. Ce félin, pouvant peser 100 kilogrammes et faisant des bonds de sept mètres de long, attaque généralement sa proie de façon inattendue en la mordant au cou. Il est de plus en plus fréquent de voir cet animal dans les Rocheuses canadiennes. Il arrive que ce félin s'attaque à l'homme mais, il est généralement timide et garde ses distances.
 
Une invitation à la méditation
Nous avons rarement vu un aussi beau paysage, nous étions seuls à camper dans le parc provincial de Whiteswan. Du bout du quai, nous avons assisté au spectacle que la nature nous a offert ce soir-là. Des dizaines d'espèces d'oiseaux chantaient et dansaient dans le but de courtiser leur partenaire. La nuit, c'est le hululement du hibou qui résonnait au loin. Nous nous sommes amusé à crier en expirant tout l'air de nos poumons. L'écho était incroyable. Nos voix voyageaient d'un flan de montagne à l'autre pendant dix secondes. La seule crainte que nous avons eue cette nuit-là était la rencontre d'un grizzly sur notre site de campement.
Caroline dans le Parc provincial de Whiteswan
 
Caroline dans la source thermale de Whiteswan Une trempette dans des sources thermales
Cette petite source thermale est située dans le parc provincial de Whiteswan. La température de l'eau est de 44°C. Cette eau est tellement chaude que si elle se trouvait dans votre bain vous feriez certainement couler un peu d'eau froide pour rendre la température confortable. L'odeur du soufre qui est dégagée ressemble à celle d'un oeuf pourri. Les eaux des sources thermales sont réchauffées par le magma.
 
Le monde est petit
Nous marchions dans les rues de Golden lorsque tout à coup une voix retentit à nos oreilles «Patrick Nadeau... que fais-tu ici?» Il s'agissait de Yan (à gauche), un ancien étudiant avec qui Patrick a fait ses classes au Québec comme guide d'aventure. Nous avons donc profité de la semaine pour faire quelques excursions en montagne. Même à 4000 km de la maison nous croisons des amis.
Patrick et Yan
 
Forêt dévastée par la tordeuse d'épinette Des milliers de kilomètres de forêt ravagés
Vous ne les verrez peut-être jamais, mais elles sont très répandues. La tordeuse d'épinette, de 5-10 mm de long, est un petit insecte volant se nourrissant et pondant ses oeufs sous l'écorce des conifères en creusant des tunnels et tuant ainsi l'arbre. Un froid hivernal de -35 °C vient à bout de tuer cet insecte. Avec le réchauffement de la planète, le ravage ne se terminera probablement pas de si tôt.
 
Voyager en autobus
L’autobus est l’un des moyens de transport le plus utilisé chez le voyageur. L’expérience de ce transport peut aussi être exténuante. Découvrez quelques conseils pratiques qui vous éviteront inconfort et tracas. Cliquez ici pour lire la suite de cet article...
 
Autobus Greyhound
 
Voir tous les carnets  Voir album photos correspondant

PUBLICITÉS